L'Union des citoyens de Granby vous invite à vous procurer le manuscrit du Juge Marc Brière d'ou il explique la loi du plus fort qui prime.

Marc Brière, juge au Tribunal du Travail et militant bien connu du mouvement souverainiste, est décédé à l'hôpital Notre-Dame de Montréal, le 31 décembre 2010, à l'âge de 81 ans.

Né en 1929 à Montréal, il étudia au Collège Stanislas et après avoir passé deux ans à l'École navale de Colombie-Britannique, il entreprit des études de droit à l'Université de Montréal ainsi qu'à Paris, et il devint avocat.
Spécialisé en droit du travail il avait été nommé juge au Tribunal du Travail en 1975 par le gouvernement de Robert Bourassa, fonction qu'il exerça jusqu'en 1999.
Marc Brière était également bien connu pour son militantisme en faveur de l'indépendance du Québec. Il a côtoyé de nombreux artistes, hommes et femmes politiques, penseurs et intellectuels du Québec.
D'abord membre de Cité Libre et militant libéral à l'époque de la Révolution tranquille, il avait ensuite été un des artisans de la création du Mouvement Souveraineté-Association (MSA) de René Lévesque en 1967, devenu le Parti québécois.
Tout récemment, il animait encore de façon active, avec la complicité de son amie Andrée Lajoie, les rencontres du Mouvement Démocratie Souveraineté (MDS) qu'il avait fondé.
 
Le mot justice signifie: 
Principe moral qui exige le respect du droit et de l'équité : Faire régner la justice. Qualité morale qui invite à respecter les droits d'autrui : Agir en tout avec justice. Droit de dire ce qui est légalement juste ou injuste, condamnable ou non, ce qui est le droit : Exercer la justice avec rigueur, impartialité.
 
Marc Brière a publié plusieurs livres, dont Un nouveau contrat social, avec Jacques Grand'Maison (1980),  La transmission d'entreprise en droit du travail, collectif (1982), À bâtons rompus sur la justice (1988), Le pays rapaillé (1995), Le goût du Québec, l'après-référendum, collectif (1996),  Le Québec, quel Québec ? (2001), Pour sortir de  l'impasse : un Québec républicain ! (2002), Le PQ, un parti en sursis (2003), Juge et militant (2007).

Lien journal le Devoir: http://www.ledevoir.com/politique/quebec/313985/deces-de-me-marc-briere

lajusticequllejustice

 

Actualités.    
A Granby sommes-nous devenus intolérant à l'affichage en anglais?