Les citoyens et citoyennes de Granby ont eu une forte intérêt pour l'ordre du jour d'ou devait-être abordé un sujet chaud à Granby soit le Camping Granby.

Le Camping Granby à dépensé des centaines de milliers de dollars contre la ville de Granby à la défense de ses droits acquis afin de protéger ses avoirs et son investissement, des années (plus de 13 ans) de pertes de temps et d'argent d'une administration municipale qui demeurait sur leurs positionhs sans réelle ouverture pour régulariser le dossier du citoyen. Hier soir le dossier a pris une nouvelle tournure et des concession de la part des opposants ainsi que du propriétaire ont été faites de façon à mettre fin à une saga entre la ville de Granby et le Camping Granby.
Une regroupement de citoyens de la rue Lemieux occupaient une partie de la salle et de l'autre les fervents défenseurs du Camping Granby on se croyaient dans une arène d'ou chaque interventions étaient commenter par le groupe opposant. Il y avait de l'action et les conseillers, élus et employés de la ville ont pu voir l'implication des citoyens et citoyennes qui ont de plus en plus la gestion de la ville à coeur. Un citoyen M.Montpellier l'instigateur du regroupement de citoyens avait l'impression que les citoyens venaient de se faire passer un sapin car l'information n'était pas en toute transparence.

Les revendications des citoyens et citoyennes de la rue Lemieux:

- plus de petits feux au camping qui empêche les citoyens de profiter de leurs résidences extérieures durant la belle saison.

- que la nature soit préservée avec plus d'arbres.

- leurs résidences sont trop près et le bruit occasionnées par les campeurs ce qui réduit la qualité de vie des résidents.

- que la bande de 66 mètres soit respectée comme un jugement de la cour l'avait prononcé il y a quelques années.

Ce qui a été décidé et imposé au Camping Granby par la ville de Granby:

Le Camping Granby bénéficiera le droit à un usage conditionnel.

- l'ajout de 35 emplacements de camping.

- les 35 emplacements de camping devront utilisés des foyers au gaz propane seulement.

- les 35 emplacements autont 2 services soit l'eau et l'électricité.

- les 35 emplacements devront-êtres à moins de 20 mètres de la zone résidentielle sans déboisements et aménagements.

Les élus pas tous d'accord:

En début de séance 3 conseillers ce sont manifestés en début de séance afin de demander qe le point à l'ordre du jour soit retirée. Cependant 3 sur 8 ne l'a pas permis. 

Les arguments des 3 conseillers qui tout à coup est prise alors que les citoyens et citoyennes ont payées de par leurs taxes municipales 14 années de conflits judiciaires, que la bordure tampon de 66 mètres devrait-être respecté et non amoindri a 20 mètres.

Selon le maire Bonin les élus et employés de la ville ont écoutés les citoyens et ont mis fin à une saga qui date de 13 années ne satisfaisdant pleinement les citoyens du quartier 3, ni le propriétaire du camping mais tout en son honneur de finaliser du mieux ce dossier qui est en litige depuis le maire précédent.

Cependant lors des dernières élections municipales le maire Bonin avait promis de réler les problèmes des commerçants de la ville de Granby qui ne sont pas écoutés et peinturer dans un coin par les employés (non élus) des citoyens et citoyennes de Granby.  Le maire a été élus pour sa fougue, son intérêt a laisser respirer les citoyens, couper dans les dépenses, vendre les commerces que Granby gèrent, prendre le temps d'étudier les dossiers de citoyens et voir que son personnel administratif soit juste envers tous ses citoyens et non fermés ses yeux à ce que les employés lui disent. Plusieurs commerçants de Granby sont mis à l'écart sans que la promesse du maire soit tenue.

Ce que l'Union des citoyens de Granby exige c'est plus de rigueur et de transparence de la part des employés et élus à la ville.

Joignez l'union des citoyens de Granby et faites connaitre votre opinion Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Logo1

Actualités.    
A Granby sommes-nous devenus intolérant à l'affichage en anglais?