A Granby sommes-nous intolérant à l'affichage des commerçants internationaux?

Lors de la séance du conseil municipal qui s'est tenu en Février 2016 un citoyen de Granby s'adresse au micro commentant le fait qu'a Granby il a remarqué qu'il y avait passablement de commerce en affichage anglais.
Selon le citoyen Jacques Côté il s'était rendu au commerce 'Bulk Barn' et ce n'est qu'en sortant du commerce qu'il a remarqué que l'affichage était en langue anglaise.
Lorsqu'il est venu pour payer l'Union des citoyens de Granby se demande s'il a remarqué que les sacs aussi était lettrés au nom du commerce anglophone.
 
Il faut se rappeler que si la ville de Granby est rendu là ou elle est maintenant c'est bien grâce aux anglais qui sont venus s'établir et prospérer à GranbyDans les années 1970 les citoyens de Granby vivaient conjointement avec les anglais du haut de la ville et les français sans problèmes. Les travailleurs et travailleuses des commerces et usines de Granby ne faisaient pas la différence s'ils étaient engagés par un patron anglais. Rappelons-nous des usines: Esmond Mills, Simond Saw, Miner Rubber qui engagaient des centaines de personnes.

L'Union des citoyens du Granby constate que depuis certaines séances du conseils de la ville de Granby il est souvent mention des anglicismes commerciaux dans la ville de Granby, rappelons-nous des Stop/Arrêt qui a anglaisinterditaussi été mentionné par le citoyen Jacques Côté.

Selon l'Union des citoyens de Granby nous devons tous vivre collectivement, certes la langue française est importante c'est notre identification propre cependant nous avons besoin de services de commerces qui viennent de l'extérieur si nous aussi voulons nous approvisionner et mieux vivre quotidiennement.
Il faut aussi se rappeler que ces chaînes qui décident  s'établir au Québec font l'effort de créer une division de leurs sites web en français et en anglais, ces chaînes sont dans l'obligation de respecter notre charte de la langue française cependant ils ne sont pas dans l'obligation de s'y établir. SVP vivons tous collectivement à Granby au Québec!
Si nous gardons la même pensée du citoyen Jacques Côté nous devrions interdire alors les commerces suivants:
Il faut se rappeler que ces entreprises qui décident d'investir à Granby au Québec ont dans l'obligation d'offrir leurs sites internet en français et en anglais. D'ailleurs plusieurs sites internet de ces entreprises internationales pourraient envier bien des site de commerçants Québécois.

Ce sont de tels propos qui engendre la démotivation de commerçants internationaux à venir s'établir au Québec, nous n'avons qu'a penser à la chaîne Red Lobster qui a quitter le Québec pour s'installer en Ontario et ailleurs aux États-Unis.

La ville de Granby n'attire plus d'usines majeures qui engageaient des centaines de personnes comme autrefois, en tant que citoyen il faut porter la réflexion si ce n'est pas justement un aspect qui rebute une compagnie internationale a y s'établir.

Vivons tous ensembles, ayons des convictions et soyons heureux de vivre dans un système démocratique sans guerre et sans aucuns droits.

Nous vous invitons à commenter l'article Reglementsconfidentialits

Logo1
Actualités.    
A Granby sommes-nous devenus intolérant à l'affichage en anglais?