L'Union des citoyens de Granby vous invite à vous procurer le manuscrit du Juge Marc Brière d'ou il explique la loi du plus fort qui prime.

Marc Brière, juge au Tribunal du Travail et militant bien connu du mouvement souverainiste, est décédé à l'hôpital Notre-Dame de Montréal, le 31 décembre 2010, à l'âge de 81 ans.

Né en 1929 à Montréal, il étudia au Collège Stanislas et après avoir passé deux ans à l'École navale de Colombie-Britannique, il entreprit des études de droit à l'Université de Montréal ainsi qu'à Paris, et il devint avocat.
Spécialisé en droit du travail il avait été nommé juge au Tribunal du Travail en 1975 par le gouvernement de Robert Bourassa, fonction qu'il exerça jusqu'en 1999.
Marc Brière était également bien connu pour son militantisme en faveur de l'indépendance du Québec. Il a côtoyé de nombreux artistes, hommes et femmes politiques, penseurs et intellectuels du Québec.
D'abord membre de Cité Libre et militant libéral à l'époque de la Révolution tranquille, il avait ensuite été un des artisans de la création du Mouvement Souveraineté-Association (MSA) de René Lévesque en 1967, devenu le Parti québécois.
Tout récemment, il animait encore de façon active, avec la complicité de son amie Andrée Lajoie, les rencontres du Mouvement Démocratie Souveraineté (MDS) qu'il avait fondé.
Les québécois ne croient plus en la justice, pourtant ce devrait-être toute le contraire.
Le mot justice signifie: 
Principe moral qui exige le respect du droit et de l'équité : Faire régner la justice. Qualité morale qui invite à respecter les droits d'autrui : Agir en tout avec justice. Droit de dire ce qui est légalement juste ou injuste, condamnable ou non, ce qui est le droit : Exercer la justice avec rigueur, impartialité.

Marc Brière a publié plusieurs livres, dont Un nouveau contrat social, avec Jacques Grand'Maison (1980),  La transmission d'entreprise en droit du travail, collectif (1982), À bâtons rompus sur la justice (1988), Le pays rapaillé (1995), Le goût du Québec, l'après-référendum, collectif (1996),  Le Québec, quel Québec ? (2001), Pour sortir de  l'impasse : un Québec républicain ! (2002), Le PQ, un parti en sursis (2003), Juge et militant (2007).

Lien journal le Devoir: http://www.ledevoir.com/politique/quebec/313985/deces-de-me-marc-briere

                                                  http://classiques.uqac.ca/contemporains/briere_marc/justice_quelle_justice/justice_quelle_justice_avant_propos.html#_ftnref

La justice quelle justice

Vous avez des commentaires, avez votre histoire à faire connaitre aux autres citoyens? 

Contactez UCGranby par courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

UCGRANBY

LES MEMBRES DU CONSEIL DE VILLE DE GRANBY

Leur mandat consiste à administrer les affaires municipales dans les meilleurs intérêts de la population et pour son mieux-être.

 Quartier 1 - Quartier 2 - Quartier 3 - Quartier 4 - Quartier 5 - Quartier 6 - Quartier 7 - Quartier 8 - Quartier 9 - Quartier 10

                       Pascal Bonin maire   Stephane Giard quartier 1   JEAN LUC NAPPERT   Julie Bourdon 3   Jocelyn Dupuis   Alain Lacasse quartier 5   
                                    Maire                          Quartier 1                       Quartier 2                      Quartier  3                     Quartier 4                      Quartier 5
                             Pascal Bonin                 Stéphane Giard            Jean-Luc Nappert            Julie Bourdon               Jocelyn Dupuis                Alain Lacasse
                          T: 450.776.8228              T: 450.521.3250              T: 450.994.3945            T: 450.577.1275            T:450.204.3388             T: 450.577.1169
                         mairie@granby.ca          sgiard@granby.ca       jlnappert@granby.ca   jbourdon@granby.ca    jdupuis@granby.ca      alacase@granby.ca
  
                                     Denyse Tremblay quartier 6    Robert Riel 1    ERIC DUCHESNEAU       Robert Vincent    Catherine Baudin quartier 10
                                              Quartier 6                    Quartier 7                           Quartier 8                           Quartier 9                        Quartier 10
                                          Denyse Tremblay             Robert Riel                    Eric Duchesneau                 Robert Vincent               Catherine Baudin
                                          T: 450.405.7093             T: 450.522.2417              T:  450.775.0990                 T: 450.522.6989              T: 450.776.4049
                                     dtremblay@granby.ca       rriel@granby.ca       educhesneau@granby.ca      rvincent@granby.ca       cbaudin@granby.ca
Les citoyens élisent d'autres citoyens de Granby à les représentés à l'hôtel de ville, les membres du conseil sont votre voix auprès des instances municipales.
Rappelez-vous que la ville de Granby vous appartient et non aux gens qui gèrent nos avoirs.

L'EXEMPLE D'UNE VILLE TRANSPARENTE - GATINEAU

La ville de Gatineau est selon l'UCGranby la ville qui est la plus transparente envers ses citoyens au Québec.

Les caucus préparatoires, séances spéciales sont diffusés en direct pour l'information aux citoyens(es).

Tous les élus d'une municipalité se réunissent quelques jours à l'avance ou le jour même du conseil de ville afin de discuter de l'ordre du jour qui sera présenté aux citoyens à une date précise. Le caucus est nécessaire pour que les conseillers(es) soient informés des dossiers que leur ville doit gérer.

Certains élus de la ville de Granby ne sont pas du tout d'accord à ce que les caucus préparatoires soient diffusés en direct, lorsque nous posons la question il y a de fortes réticences. Selon certains commentaires obtenus la diffusion en direct n'est pas préférable car il s'est dit des choses lors du caucus que les citoyens ne peuvent connaitre tel que des projets de développements à venir qui pourraient faire augmenter les prix des terrains par exemple.

Les faits de la ville de Gatineau, lors du caucus préparatoire il arrive que le conseil doive ajourner pour quelques minutes à huis clos pour discuter d'un dossier ou d'un projet, les citoyens ne peuvent entendre pendant quelques minutes ce que discute le caucus, après quelques minutes d'absence les conseillers(et) reviennent à leurs sièges et continuent les discussions.

Il ne faut pas penser que les citoyens sont dupes:

Les citoyens savent que les municipalités ne peuvent tout leur dire, comme si ce n'était pas déjà la façon de faire des municipalités.
Il va de soi que certains dossiers, projets ne peuvent-êtres discutés en direct lors des caucus diffusés.

La diffusion des caucus est devenue obligatoire pour tous les citoyens au Québec.

Lorsque la ville de Gatineau permet à ses citoyens de visionner les caucus préparatoires en direct, les citoyens peuvent constater si leur conseiller(re) travaille pour eux ou non, dans leurs districts. Les conseillers(re) discutent d'un dossier présenté, posent des questions au consieller(re) qui représente le quartier dont il est question.

Les municipalités au Québec devront s'ajuster à l'ère de l'information en toute transparence. 

                         

RÈGLEMENTS VILLE DE GRANBY / USAGES ET PERMIS

Plan d'urbaniste.                            
Plan zonage.                                              
Lotissement.                                  
Vous avez un projet, une demande avant de planifier votre budget débuter par l'information que la ville de Granby a mis en ligne de par ses règlements. 
 
Granby est une ville qui qui applique ses règlements avec rigidité, demandez plusieurs avis afin de vous assurez que votre projet sera mené à terme sans soucis.
Vous demanderez un permis ce n'est que pour la forme, car un permis n'est jamais une reconnaissance officielle de la part de la ville de Granby. 

MAPS, ZONES VILLE DE GRANBY

Nous invitons les citoyens de Granby à prendre connaissance des différents onglets ci-dessous afin de reconnaitre aisément dans quelle zone vous demeurez, lors de conseils municipaux nos dirigeants parlent régulièrement de zone sans toutefois expliquer de quelle rue, quartier il est question.

La transparence envers le citoyen devrait-être l'explication de ce qui est voté, ce qui est adopté lorsque ça touche à une résidence, un commerce ou tout simplement un district de la ville. Le citoyen peut avoir l'impression que par le manque de transparence lors des conseils de ville, il pourrait en subir les conséquences éventuellement.